Le mouvement « No make-up »!

De nos jours, la femme est relayée au statut d’objet, il n’y a qu’à voir les publicités, ils te vendent n’importe quoi avec une femme nue!

C’est une hyper sexualisation de la publicité auquel nous faisons face.

Mais pas que, il y a aussi la mode du « pot de peinture », le maquillage à outrance, le teint parfait… A croire que sans maquillage, nous ne sommes pas belles!

Face à cette hypocrisie ambiante, (ou la société de consommation du cosmétique qui a le vent en poupe te dicte comment être), des artistes ont décidé de s’afficher sans maquillage!

Un mouvement féministe

C’est le cas d’Alicia Keys, grande chanteuse internationale.

« A chaque fois que je quittais ma maison sans être maquillée, je m’inquiétais. Et si quelqu’un prenait une photo ? Et s’il la postait ? Ces pensées témoignaient de mon insécurité, de ma superficialité. D’une manière ou d’une autre, je me demandais toujours ce que les gens pensaient de moi. »

Alicia Keys

alicia-keys

Outils de communication?

D’autres stars se sont affichées volontairement sans maquillages, c’est une communication pleine d’audace!

« Eva Longoria sans maquillage au réveil : la photo qui choque Instagram ! »

@http://www.non-stop-people.com/

Il semblerait que le no-makeup d’Éva Longoria ait surpris les internautes. Personnellement, je la trouve magnifique.

Le marketing ambiant, le culte de la femme parfaite a pris le pas sur la femme naturel.

Il faut croire que dans ce monde de show-business, c’est sois belle et tais toi!

Le culte de la beauté poussée dans ses limites, la « glamourisation » des célébrités poussée à son paroxysme.

L’habit ne fait pas le moine!

A force de se présenter au public tiré sur quatre épingles les artistes se sacralisent.

L’audience s’habitue à cette image et l’intègre dans son esprit!

On va dire qu’il s’agit du revers de la médaille.

La chirurgie esthétique

Un autre sujet important qui me fait grincer des dents !

J’ai pu faire le constat ces derniers mois, qu’en France de nombreuses Influenceuses web ont procédé à des modifications physiques en passant par la case bistouri !

Elles mettent en avant la volonté de gommer des complexes.

Quelle hypocrisie !

Je suis trentenaire donc difficilement influençable, mais imaginez une adolescente ou jeune adulte n’ayant pas confiance en elle. Le plus fou est qu’elles donnent les coordonnées de leur chirurgien (sponsoring avéré!)

Il n’y a qu’à voir le nombre de vidéo sur YouTube faisant l’apologie et le bien-être de l’après chirurgie. Une forme de discours de normalisation de la chirurgie.

Les « starlettes » de la réalité sont bien lancées aussi dans la modélisation télévisuelle de la femme poupée.

C’est bien dommage, de promouvoir des valeurs et un packaging qui ne reflète pas la réalité.

Cela m’interpelle tout simplement parce que je suis maman d’une petite fille, je ne souhaite pas qu’elle associe la beauté d’une femme par sa superficialité et son non naturel !

Et moi dans tout cela?

Comme toutes les femmes j’ai des complexes, mais rien de bien méchant…

Mes vergetures:

mon corps porte les stigmates de mes deux grossesses! Honnêtement je ne les vois plus du tout et je les accepte bien volontiers, c’est comme une marque indélébile d’événements heureux dans ma vie de femme…

Mes cernes:

Mon visage est marqué par les nombreuses nuits blanches passées à m’occuper des mes enfants, mais je ne les caches pas, je n’en ai pas honte.

J’ai décidé de poster une photo de moi telle que je suis, sans makeup et les cheveux naturels, je suis qui je suis et j’accepte et assume l’image que je renvoie…

Je n’ai plus honte de sortir sans maquillage!

Et toi, tu as des complexes? As-tu déjà pensé à la chirurgie? Oses-tu sortir sans makeup?

#makeyourmark

38 commentaires sur “Le mouvement « No make-up »!

  1. Je suis une pratiquante du no make up. Ce n’est pas une revendication, mais avec mes loulous, je ne prends pas le temps, et puis pour rester à la maison, je n’en vois pas trop l’utilité.
    Je trouve que globalement il y a une pression de la société, des magazines sur le paraître qui fait beaucoup trop de dégâts

    Aimé par 1 personne

  2. C’est une thématique tes intéressante. Pour ma part je ne suis pas forcement fan d’entrer dans un mouvement de no makeup car ça devient pour beaucoup aussi une identité marketing. en plus je crois tout autant au pouvoir du maquillage. Comme un beau vêtement ça peut nous permettre de nous sentir plus forte à un moment ou de souligner le fait que c’est une occasion particulière. C’est pour ça que je me maquille très peu au quotidien, jamais le weekend, mais que j’adore quand je sors ou pour un rendez-vous me maquiller. Le fait de ne pas habituer les gens ça fait aussi son petit effet 😉

    Aimé par 1 personne

  3. coucou

    moi aussi j’ai des complexes en revanches mes cernes et poches (glamour) qui sont apparus après la naissance de mon fils ne me complexent pas
    je me maquillais avant d’être maman et c’est toujours le cas 🙂 mais ce n’est pas pour cacher qqch plus pour embellir et m’amuser 🙂

    belle journée

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour cet article nécessaire ! Retrouvons le goût de la beauté au naturel, montrons-la à nos filles (et nos petits gars). Après, je crois que le make up peut vraiment aider certaines femmes à s’apprécier quand il y a un déficit de confiance ou des gros complexes. Mais le maquillage ne doit plus être LA norme.
    Vraiment : MERCI Nacera !

    Aimé par 1 personne

      1. Oui, évidemment, c’est plus simple de l’affirmer quand on apprécie son reflet naturel. Ma soeur bosse dans la cosméto et aide certaines femmes à vraiment arriver à s’apprécier grâce au make up… sans lui ces femmes sont en vraie souffrance psychologique. La make up peut permettre de « camoufler » un peu, alléger certaines souffrances. Faut-il juger, je ne crois pas. Le mouvement No Make Up est hyper utile, fondamental même, car il remet du « vrai » sur nos visages et c’était vraiment nécessaire.

        J'aime

  5. Je trouve ton article très intéressant et je rejoints totalement tes propos. Je prône le naturel, je trouve désolant que pour beaucoup de personnes, il faut absolument du maquillage pour se sentir belle jusqu’à être inquiète à sortir de chez-soi sans maquillage. Je me maquille très peu et sors la plupart du temps sans maquillage. Je ne peux pas dire que je me trouve hyper belle mais j’essaye de m’accepter telle que je suis avec mes avantages et mes petits défauts.

    Aimé par 1 personne

  6. Je me maquillait tous les jours au début de mon adolescence, je ne sortais jamais sans maquillage, même pas pour allé chercher le pain et en plus j’en mettais plusieurs couches… Je ressemblait à un véritable pot de peinture ! Pour une jeune file de 13 ans, ça faisait pas beau à voir. Je voulais ressembler aux filles populaires de l’école, me faire accepter, trouver un copain comme toutes mes amies…. Finalement, je n’ai jamais été populaire, on ne m’a jamais acceptée et je suis restée célibataire jusque mes 18 ans. Heureusement à 16 ans j’ai pris conscience de tout ça et je suis revenue un peu plus naturelle. Je sortais avec du maquillage tous les jours, mais je mettais nettement moins (un peu de fond de teint, du mascara et hop). Aujourd’hui, j’ai 20 ans et ma façon de penser et d’agir avec le make up est totalement différente ! Je me maquille seulement si je sors vraiment une bonne après-midi, parce que ça me fait plaisir et que j’aime ça. Une touche de fond de teint, de poudre, d’eye liner et de mascara et c’est tout. Mais si je sors quelques minutes, pas loin de la maison ou si je ne sors pas : no make up ! J’ai encore un peu de mal je t’avoue, parce que je ne me trouve pas jolie, mais j’essaie vraiment d’avoir plus confiance en moi 🙂 C’est surtout à cause de ces filles, qui apparaissent « parfaite », un teint net, pas de double menton, pas de bouton, des lèvres pulpées, de longs cils, de beaux sourcils, qu’on se sent imparfait. Alors que même si on a l’impression qu’elles sont naturelles, c’est tout le contraire ! Personne ne ressemble à une déesse au naturel, avec les cheveux en bataille, les cernes sous les yeux, les imperfection, etc. Après je ne suis pas contre ces pratiques (sauf peut-être la chirugie)), mais il faut pas qu’elle expose autant leurs chirurgies, leurs modifications du corps sur les réseaux sociaux, c’est comme ça que le jeunes filles,on se sent mal dans notre peau et moche.
    Désolé pour ce long pavé 😉 J’avais envie de débattre sur le sujet 🙂
    Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Un grand merci pour ton commentaire, merci d’avoir partager ton expérience. Il faut savoir que beaucoup d’influenceuse retouches les photos et font de la chirurgie, le corps, peau cheveux sont loin d’être la perfection. Et puis il faut penser aussi à 50 – 60 ans quelles seront les conséquences de leur retouches physiques. En réalité si elle font tout cela C’est tout simplement parce qu’elle ne j’accepte pas. Nous avons tous des défauts et C’est cela qui nous donne notre côté unique!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.